Règles de manipulation des PPP à usage professionnel (depuis le 1er juin 2015)

Les mesures suivantes concernent la manipulation des PPP, avant et après application, ainsi que la gestion des effluents phytopharmaceutiques (fonds de cuve, ...) :

  • Les opérations de manipulation (dilution, mélange, ...) de PPP à usage professionnel et de nettoyage du matériel destiné à l’application de ces PPP ont lieu soit au champ soit sur un sol recouvert d’une végétation herbacée soit une aire étanche équipée d’un système empêchant toute infiltration dans le sol et permettant le drainage des eaux de ruissellement contaminées par les PPP vers une installation de traitement adéquate (ex. phytobac, biofiltre, ...) ;

  • Les eaux polluées par les produits phytopharmaceutiques ne peuvent atteindre une eau de surface ou souterraine, un ouvrage de prise d’eau, un piézomètre, un point d’entrée d’égout public ;

  • Lors du mélange des PPP avec de l’eau dans une cuve avant application, l’utilisateur professionnel prend toutes les mesures nécessaires en vue :

    • d’empêcher le retour de l’eau de remplissage de la cuve vers le réseau de distribution d’eau ou de toute autre source d’approvisionnement en eau ;

    • d’éviter tout débordement de cette cuve ;

  • Il est interdit de prélever directement de l’eau dans un cours d’eau, un étang ou dans toute eau de surface ou souterraine, pour effectuer le remplissage de la cuve et le mélange ou la dilution de produits phytopharmaceutiques ;

  • Le fond de cuve du pulvérisateur peut être appliqué sur la zone venant d’être traitée si on dilue au moins 100 fois le fond de cuve initial avec de l’eau claire. Ce fond dilué peut éventuellement être utilisé comme base pour un autre traitement (p.ex. herbicide total) pour autant que les produits soient compatibles ;

  • Le fond de cuve résiduel (après désamorçage des pompes), qui a été dilué selon les prescriptions ci-dessus, peut être appliqué soit sur un sol recouvert d’une végétation herbacée soit une aire étanche équipée d’un système empêchant toute infiltration dans le sol et permettant le drainage des eaux de ruissellement contaminées par les PPP vers une installation de traitement adéquate (ex. phytobac, biofiltre, ...) ;

  • Les bouillies inutilisables (p.ex. erreur de produit), les fonds de cuves ou fonds de cuve résiduels non dilués sont collectés et stockés en vue de leur élimination par un collecteur agréé ;

  • En cas de déversement accidentel de produits phytopharmaceutiques en eau de surface ou souterraine ou dans les égouts publics, il convient de prévenir immédiatement le service de garde « SOS-Environnement-Nature » au numéro 0800/20.026 (GRATUIT - 24h/24).

Vous pouvez retrouver ces informations en téléchargeant notre brochure « Manipulation à usage professionnel et gestion des effluents ».